Blogue

Tout ce qu’il faut savoir sur les installations septiques au Canada

Comment peut-on savoir si l’on est connecté aux égouts municipaux ou si l’on a une installation septique ?

Les propriétaires et les locataires qui vivent dans de petites collectivités, des régions rurales, des chalets ou même certains restaurants ne sont généralement pas raccordés aux conduites d’égouts municipaux. Dans de tels cas, les propriétaires doivent fournir leurs propres systèmes d’aqueduc et d’égouts. Une installation septique est une unité de traitement installée sur place et qui est utilisée à la place du système de traitement des eaux usées municipal. Elle comprend habituellement une fosse septique, un ensemble de tuyaux perforés et des milliards de micro-organismes qui aident au traitement des déchets organiques. Les eaux usées et les autres déchets, qui prennent le chemin de la tuyauterie, aboutissent dans la fosse septique située sur la propriété. Dans une station d’épuration collective, les eaux usées sont acheminées dans un égout sanitaire (s’il s’agit uniquement d’eaux usées) ou dans un égout combiné (déchets industriels compris) pour se rendre jusqu’à la principale station d’épuration. Dans cette usine, l’effluent est traité et converti en eau suffisamment pure pour être rejetée en toute sécurité dans l’environnement.

Est-ce sécuritaire d’avoir une fosse septique ?

Avoir une fosse septique est tout à fait acceptable – tant que vous l’entretenez correctement. La plupart des propriétaires endommagent leurs fosses septiques en utilisant des produits corrosifs et nocifs qu’ils rincent ou déversent dans les renvois. Il est important de se rappeler que la santé de votre installation septique dépend des bactéries utiles qui s’y trouvent. Les propriétaires de fosses septiques doivent veiller à n’utiliser que des produits sans danger pour les fosses septiques. De plus, un entretien de routine est fortement recommandé. Par exemple, l’utilisation de produits d’entretien aidera votre système à fonctionner de manière optimale tout au long du mois et contribuera également à améliorer sa longévité. Comme le rapporte le New York Times; il est également important de vérifier l’efficacité d’une fosse septique lors de l’achat d’une nouvelle maison.
Remarque: Si vous achetez une nouvelle maison, assurez-vous de vérifier d’abord l’état de santé de la fosse septique afin d’éviter de mauvaises surprises.

Il existe plusieurs types de fosses septiques – laquelle devrait-on choisir ?

Avant d’installer une fosse septique sur votre propriété, vous devrez consulter un ingénieur qualifié. L’ingénieur effectuera quelques tests pour déterminer le type de sol et son taux de percolation. Connaître la profondeur de la nappe phréatique est également très important pour déterminer le meilleur type de système à installer sur votre propriété. L’ingénieur analysera les résultats et vous recommandera une installation septique conventionnelle ou avancée.

Les installations septiques peuvent avoir jusqu’à trois techniques de traitement des eaux usées différentes.

Technique 1: traitement primaire

Au cours du traitement primaire, les eaux usées sont traitées dans la fosse septique et rejetées ensuite vers le champ d’épuration sans aucun traitement supplémentaire. Si votre sol est de mauvaise qualité, vous devrez ajouter un système avancé après le traitement primaire afin d’obtenir un effluent de meilleure qualité.

Technique 2: traitement secondaire avancé

Au cours du traitement secondaire avancé, les eaux usées passent par une étape de traitement supplémentaire pour obtenir des eaux usées de meilleure qualité qu’elles s’infiltrent dans le sol. Par exemple, l’oxygène et certains procédés biologiques peuvent être utilisés pour éliminer les solides en suspension et les matières organiques biodégradables. Il est normalement livré sous la forme d’un réservoir supplémentaire, connu sous le nom de bioréacteur où les eaux usées sont purifiées davantage.

Technique 3: traitement tertiaire

Les installations septiques tertiaires sont plus sophistiquées et peuvent produire des eaux usées 10 fois plus épurées que les eaux usées qui quittent habituellement la maison. Des systèmes d’élimination du phosphore et de lumière ultraviolette (UV) peuvent également être utilisés pour désinfecter l’eau avant de la rejeter dans un champ de polissage. La plupart des systèmes tertiaires rejettent les eaux usées traitées directement dans la nature, bien que certains aient également un petit lit d’infiltration. Ces systèmes sont idéaux pour les endroits avec des taux de percolation trop lents ou très rapides, ou dans des situations où l’espace est limité et où il serait impossible d’installer un système conventionnel.

Est-il encore possible d’installer un puisard ?

Un puisard, parfois appelé puits absorbant, est une fosse dont les parois sont en béton, en blocs de ciment ou en briques. Les eaux usées s’écoulent dans le puisard puis s’infiltrent dans le sol ou à travers les parois perforées. Les puisards étaient populaires dans les années 1980 et vous pouvez donc encore les retrouver dans de vieilles maisons. La surface d’absorption dans les puisards étant très limitée, ils se bloquaient assez rapidement. Pour résoudre ce problème, une nouvelle version du puisard a été introduite et celle-ci accueillait seulement les eaux de débordement ayant été traitées au préalable par une fosse septique. De cette façon, la fosse septique retenait tous les déchets solides et seules les eaux usées pénétraient dans le puisard. Au fil du temps, la zone de drainage autour du puisard devenait saturée et il était donc nécessaire de creuser un autre puisard pour augmenter le volume d’absorption. En raison des défis que présentait l’usage des puisards, ceux-ci ne sont plus permis. Cependant, si vous avez acheté une vieille maison, vous pourriez remarquer qu’un puisard y a été installé. Au Québec, les propriétaires de fosses septiques installées avant 1981 possèdent un droit acquis. Cela signifie qu’ils peuvent continuer à utiliser leur vieux puisard tant et aussi longtemps qu’il fonctionne correctement et qu’il ne pollue pas l’environnement.

Qu’est-ce qu’une installation septique conventionnelle?

Une installation septique conventionnelle est une installation comportant une fosse septique et un champ d’épuration. Il s’agit du système le plus simple et le plus abordable du marché. C’est probablement pour cette raison que l’installation septique conventionnelle est le système le plus couramment utilisé pour les petits ménages. En fait, la plupart des installations septiques non conventionnelles sont généralement installées lorsqu’il n’est pas possible d’utiliser ou d’installer une installation septique conventionnelle. Cependant, il existe des réglementations très strictes sur l’installation des fosses septiques. Beaucoup de propriétaires doivent tout de même installer des systèmes avancés pour éviter de s’attirer des problèmes avec les autorités locales.

Qu’est-ce qu’un système de traitement avancé ?

Un système de traitement avancé est différent de l’installation septique conventionnelle en ce qu’il est généralement utilisé lorsque les conditions du sol ne permettent pas l’utilisation d’un simple champ d’épuration ou si les eaux usées ne peuvent être rejetées sans traitement supplémentaire dans le sol récepteur, par exemple dans le cas de certains restaurants (Source). Un système alternatif purifie les eaux usées tout en réduisant les agents pathogènes, les nutriments et la charge organique avant que l’eau soit rejetée dans l’environnement. Ce type d’installation septique alternatif nécessite habituellement un champ de polissage qui est plus petit que le champ d’épuration standard, donc nécessite moins d’espace dans le sol récepteur. Cela signifie également qu’on a moins de restrictions liées au sol et à la nappe phréatique. Dans une installation septique conventionnelle, le sol purifie les eaux usées, mais pour les systèmes alternatifs, la purification a principalement lieu dans une unité de traitement avancée.

La filtration UV chez les particuliers

L’effluent peut facilement contaminer l’environnement – en particulier lorsque la distance qui sépare le puits, les sources d’eau ou la nappe phréatique n’est pas adéquate. Dans un tel scénario, des unités de filtration de la lumière ultraviolette peuvent être mises en place. Le filtre UV est généralement inclus dans la chambre de la pompe, après le traitement et juste avant que les eaux usées ne soient évacuées vers le champ d’épuration. Les unités UV sont efficaces pour éliminer les bactéries. L’unité de filtre UV doit être entretenue en remplaçant la lampe UV périodiquement. Un système d’alarme peut être utilisé pour aider le propriétaire du système à savoir quand la lampe s’éteint pour une raison quelconque.

L’élimination du phosphore dans les restaurants

L’élimination du phosphore est l’un des principaux avantages des systèmes septiques alternatifs. La capacité des systèmes septiques conventionnels à éliminer le phosphore est limitée. Dans une fosse septique typique, le phosphore est généralement retenu dans le sol sous le champ d’épuration. La concentration de phosphore dans les systèmes à domicile n’est peut-être pas trop élevée, mais lorsqu’il s’agit d’effluents en provenance des restaurants, cela aide à avoir un meilleur moyen d’éliminer le phosphore et c’est là que les systèmes septiques alternatifs entrent en jeu.

Qu’est-ce qu’une trappe à graisse et où se trouve-t-il?

Si vous êtes restaurateur, vous connaissez probablement les trappes à graisse. Une trappe à graisse est un composant de traitement septique supplémentaire qui est généralement placé juste avant la fosse septique. Les trappes à graisse sont exigées pour les établissements qui produisent beaucoup de gras, d’huiles et de graisses. C’est pourquoi les trappes à graisse sont une exigence pour les restaurants qui ont des fosses septiques. La trappe à graisse ralentit l’écoulement de l’eau huileuse chaude / tiède, lui donnant ainsi une chance de se refroidir. Au fur et à mesure que l’eau se refroidit, la graisse se sépare de l’eau flottant ainsi au-dessus du bac à graisse. Les trappes à graisse doivent être pompées régulièrement, car une accumulation excessive de graisse peut entraîner le colmatage des tuyaux.

Comment fonctionnent les systèmes septiques conventionnels

Comment fonctionne la fosse septique ?

Une fosse septique comprend les tuyaux de la maison, la fosse septique, le champ d’épuration et des milliards d’enzymes et de bactéries. La fosse septique est un conteneur étanche, généralement en béton, en fibre de verre ou en polyéthylène. La taille du réservoir est déterminée par le nombre de chambres à coucher dans la maison. Par exemple, le réservoir d’une maison à une chambre doit avoir une capacité d’au moins 750 gallons tandis que le réservoir d’une maison de 6 chambres doit avoir une capacité d’au moins 1 400 gallons. Les eaux usées s’écoulent dans le réservoir par une extrémité et se dégagent des solides avant de le quitter par une autre extrémité vers le champ d’épuration. Le champ d’épuration est l’endroit où les eaux usées traitées de la fosse septique sont rejetées pour un traitement ultérieur. Sans cela, la fosse septique déborderait et entraînerait de mauvaises odeurs – ce qui se passe exactement si le champ d’épuration se bloque. De plus, la plupart des fosses septiques modernes sont équipées d’un préfiltre pour fosse septique dont le but est de piéger les particules qui pourraient essayer de s’échapper vers le champ d’épuration. Le préfiltre aide donc à éviter le colmatage du champ d’épuration, augmentant ainsi son efficacité et sa longévité.

Les différentes fonctions de la fosse septique

La fosse septique retient l’eau pendant un certain temps pour permettre aux déchets solides de se déposer (boues) tandis que l’huile et la graisse flottent au sommet pour former l’écume. Les enzymes et les bactéries de la fosse septique facilitent la décomposition des déchets solides. C’est pour cette raison que les fosses septiques ne se remplissent pas très rapidement et doivent être vidées seulement après quelques années. Il est conseillé d’éviter de déverser des déchets toxiques dans les égouts puisque ces déchets peuvent altérer le pH du système. Les enzymes et les bactéries se développent dans des environnements non acides, donc si le niveau de pH est modifié, les micro-organismes peuvent mourir. Une fosse septique typique possède deux compartiments. Le premier compartiment représente 2/3 du réservoir et retient les déchets solides. Le deuxième compartiment, qui représente 1/3 du réservoir, contient le liquide avant qu’il ne soit évacué vers le champ d’épuration. Les eaux usées traversent du compartiment solide jusqu’au compartiment liquide à travers une petite ouverture au milieu de la paroi qui divise les deux compartiments.

Comment fonctionne le champ d’épuration ?

Des eaux usées sont généralement rejetées vers le champ d’épuration chaque fois que de nouvelles eaux usées sont déversées dans la fosse septique. Les eaux usées partiellement traitées quittent la fosse septique vers le champ d’épuration où elles s’infiltrent dans le sol pour terminer le traitement. Un champ d’épuration est un ensemble de tuyaux perforés interconnectés (principalement des tuyaux en plastique PVC) qui ont été déposés sur un lit de gravier. L’effluent s’écoule des tuyaux et passe ensuite à travers le gravier et dans le sol. Au fur et à mesure que les eaux usées percolent, le sol les filtre et elles sont également traitées par des microbes qui s’y trouvent avant d’atteindre les eaux souterraines.

L’espérance de vie moyenne des fosses septiques

En moyenne, une fosse septique devrait durer de 20 à 30 ans. Cependant, la durée de vie du système dépend en grande partie du fait qu’il a été installé correctement ou non, et s’il reçoit ou non des soins et une maintenance appropriée. Votre fosse septique est peut-être hors de vue, mais elle ne devrait jamais être oubliée. Hormis le pompage régulier tous les deux ans tel que requis par la loi, c’est une bonne idée de faire un entretien mensuel de routine. Par exemple, l’ajout d’additifs biologiques peut aider les micro-organismes de la fosse septique à être en meilleure santé et cela aidera la fosse septique à fonctionner de manière plus optimale. Les produits d’entretien ménagers que vous utilisez peuvent également avoir un impact sur la durée de vie de votre système. Si vous continuez à déverser des substances toxiques dans les égouts, votre fosse septique se détériorera probablement plus rapidement qu’elle ne le devrait.
Un autre facteur qui détermine la longévité de la fosse septique est la qualité du sol récepteur. Différents types de sols ont des structures, une texture et une capacité de drainage différentes. La structure du sol est généralement affectée par des processus naturels tels que le mouillage, le séchage et la congélation. Ces processus ont un impact sur les pores dans les différentes couches du sol. Les sols qui ont des pores plus interconnectés sont les meilleurs pour les fosses septiques. Les sols qui ont une faible capacité de drainage ne sont pas idéaux pour les fosses septiques. Si vous continuez à voir des flaques d’eau dans votre jardin, cela pourrait être un signe que votre sol a une mauvaise capacité de drainage.

Quels signes peut-on observer lorsqu’une fosse septique est défaillante ?

Voici quelques-uns des signes de défaillance de votre fosse septique:

  • Lorsque les éviers, baignoires et douches s’écoulent très lentement
  • Lorsque vous entendez des gargouillis (glouglou) dans la plomberie
  • Lorsqu’il y a des endroits humides près de la zone où se situe le champ d’épuration
  • Lorsqu’il y a de mauvaises odeurs à proximité de la fosse septique
  • Lorsqu’il y a un niveau élevé de bactéries coliformes dans l’eau du puits artésien
  • Lorsque l’herbe pousse anormalement et qu’elle devient plus longue et plus verte où se trouve l’installation septique
  • Lorsque les eaux usées refoulent dans la douche du sous-sol (beurk!)

Qu’est-ce qui peut occasionner le refoulement d’une fosse septique?

Les signes d’un refoulement de fosse septique sont quelque peu similaires à ceux d’une conduite d’égout bouchée. Une fosse septique typique possède deux compartiments. Les eaux usées de la maison pénètrent dans le premier compartiment du réservoir où la digestion et la liquéfaction des déchets organiques sont entamées. Les solides qui ne peuvent pas être digérés par les bactéries et les enzymes se déposent dans le premier compartiment formant la couche de boue. Le liquide traverse ensuite dans le deuxième compartiment du réservoir pour plus de digestion, après quoi il sera évacué pour la purification finale. Le champ d’épuration est sans doute la partie la plus sensible de la fosse septique, car s’il se bloque, tout le système tombera en panne.

Le biomat

Au fil du temps, le sol autour duquel se trouvent les tuyaux perforés du champ d’épuration permet de moins en moins aux eaux usées de s’écouler. Ceci est souvent causé par une variété de facteurs, y compris un mauvais entretien et l’utilisation de produits comme, par exemple, un détergent liquide néfaste. Cependant, il ne suffit que d’une utilisation régulière de la fosse septique pour bloquer éventuellement votre champ d’épuration, même si vous n’utilisez aucun produit nocif. Après quelques années d’utilisation constante de la fosse septique, le sol autour du champ d’épuration sera colonisé par des microbes visqueux qui produisent généralement un « biomat » – celui rendant difficile l’infiltration de l’eau dans le sol. C’est la principale cause des refoulements. Voici quelques-unes des autres causes des refoulements des fosses septiques :

Produits non jetables

De nombreux produits que nous utilisons pour l’hygiène personnelle ne devraient pas être jetés dans les toilettes. Cela comprend les serviettes en papier, les serviettes hygiéniques, les tampons, les lingettes pour bébé, des boules de ouate et de la soie dentaire. Ces produits peuvent se coincer dans la plomberie ou à l’entrée de la fosse septique. Cela fait remonter l’eau dans la maison. En règle générale, il ne faut mettre aucun de ces produits dans les toilettes, même s’ils portent la mention « jetable ».

Surcharge hydraulique

Une surcharge hydraulique se produit lorsque votre fosse septique reçoit trop d’eau en une seule fois, ce qui provoque le refoulement des eaux usées. Pour éviter que cela ne se produise, espacez les activités comme la lessive, le fonctionnement du lave-vaisselle, la douche, etc. Parfois, une surcharge hydraulique peut être causée par un temps exceptionnellement humide et pluvieux. Le remplacement des anciens appareils sujets aux fuites par des plus récents peut également vous aider à réduire la quantité d’eau qui est rejetée vers votre système.

Les causes les plus fréquentes des problèmes de fosse septique

Toutes les installations septiques finiront par tomber en panne. Cependant, certaines installations septiques brisent bien plus rapidement que d’autres pour diverses raisons. La principale raison d’une défaillance prématurée du système est le manque de soins et d’entretien appropriés, la surutilisation du système, en particulier pour les grandes familles, ou parfois, le type de sol médiocre est en cause. Les produits nocifs que nous utilisons à la maison sont une autre cause de défaillance du système septique. Le propriétaire moyen déverse des centaines de polluants chimiques traçables dans son installation septique à travers divers produits ménagers. Tout produit pouvant potentiellement nuire aux bactéries dans la fosse septique entraînera éventuellement une défaillance du système s’il est versé dans les renvois.

Voici quelques-unes des principales raisons pour lesquelles les systèmes septiques font défaut :

Champ d’épuration colmaté

Parfois, les déchets organiques s’échappent du premier compartiment de la fosse septique dans le deuxième et finissent par trouver leur chemin jusqu’au champ d’épuration. Ces déchets organiques s’accumuleront dans la pierre concassée, les tuyaux et sur le sol récepteur, ce qui le colmatera. Un champ d’épuration obstrué entraînera des refoulements dans la maison et les eaux usées pourraient également déborder de la fosse septique.

Racines d’arbres

Les racines des arbres peuvent provoquer des refoulements si elles pénètrent dans la fosse septique ou le champ d’épuration. Les arbres et les arbustes ont généralement des structures racinaires invasives qui se propagent dans les zones humides et peuvent facilement se propager à travers le champ d’épuration ou provoquer des fissures dans le béton de la fosse septique. Les racines pourraient provoquer la rupture des tuyaux ou même bloquer complètement les tuyaux. Vous devez donc éviter de planter des arbres et des arbustes près de l’installation septique lors de l’aménagement paysager de votre propriété.

Déchets néfastes et potentiellement toxiques

Les bactéries jouent un rôle essentiel dans la décomposition des déchets dans la fosse septique. Lorsque vous rejetez des déchets toxiques par les renvois, les bactéries seront affectées négativement. Sans ces bactéries utiles, les déchets solides ne seront pas décomposés et la fosse septique se remplira rapidement, ce qui entraînera possiblement un colmatage.

Machinerie lourde

La machinerie lourde, comme les véhicules, passant au-dessus de la fosse septique peut endommager les tuyaux ou même la fosse en raison de la pression exercée. Assurez-vous de marquer clairement l’emplacement de la fosse septique si des travaux de construction doivent être effectués sur place.

L’effet de la contamination des eaux souterraines

La loi est maintenant très stricte sur l’entretien des fosses septiques et pour de bonnes raisons aussi. Les contaminants tels que les métaux lourds, les produits chimiques toxiques, les produits ménagers toxiques et même les déchets de petits établissements commerciaux pourraient facilement se retrouver dans les eaux souterraines lorsque le système ne fonctionne pas correctement. Comme l’observe le MELCC, les eaux usées domestiques non traitées contiennent généralement des bactéries, des virus et d’autres micro-organismes qui peuvent causer des maladies comme l’hépatite, la dysenterie et la fièvre typhoïde. Habituellement, ces agents pathogènes sont éliminés ou réduits à des niveaux négligeables dans une fosse septique fonctionnant correctement. Les installations septiques peuvent également contribuer à la pollution de l’environnement si elles ne sont pas correctement entretenues. Par exemple, ne pas éliminer l’azote et le phosphore des eaux usées peut entraîner une pollution par les nutriments. Il est donc de la plus haute importance de s’assurer que la fosse septique soit bien entretenue, car cela évitera la contamination des eaux souterraines.

Utiliser des pastilles colorantes biodégradables pour tester la santé de votre installation septique

Vous n’avez qu’à verser 8 comprimés dans votre toilette, tirer la chasse d’eau et s’il y a des débordements, vous remarquerez la couleur du colorant fluorescent sur le sol autour de votre champ d’épuration en quelques jours. Ces comprimés sont fabriqués à l’aide d’un colorant très puissant, vous devez donc utiliser des gants en caoutchouc lors de leur manipulation. Cependant, les comprimés sont biodégradables et ne causeront aucun dommage à votre installation septique. Le colorant disparaîtra également du sol après quelques jours. Bio-Sol a le meilleur produit pour effectuer un test de traçage par couleur fluorescente. Vous pouvez le commander ici.

Effectuer un test de percolation pour déterminer le taux de percolation de votre sol

Un test de percolation est le moyen le plus sûr de déterminer à quelle vitesse le sol absorbe l’eau. Ce test est généralement effectué avant la pose d’une nouvelle installation septique. Le test de percolation permet d’estimer la vitesse à laquelle l’eau de la fosse septique percolera une fois déversée dans le champ d’épuration. Voici les étapes suivies par les ingénieurs lorsqu’ils effectuent un test de percolation sur votre propriété:

  • Tout d’abord, ils creusent un trou d’environ 2 pieds de profondeur dans la zone qui accueillera l’installation septique
  • Ils versent ensuite de l’eau dans le trou jusqu’à ce que le sol environnant soit complètement saturé en eau, puis remplissent le trou et utilisent un ruban à mesurer pour déterminer la profondeur de l’eau.
  • Ensuite, ils attendent exactement une demi-heure, puis utilisent le ruban à mesurer pour mesurer à nouveau la profondeur de l’eau restante.
  • Enfin, ils calculent le taux de percolation en utilisant la formule (30 minutes / (la profondeur initiale de l’eau – la profondeur finale de l’eau). Par exemple, 30 / (20 – 16) = 7,5. Dans cet exemple, nous dirions que le sol a un taux de percolation de 7,5 minutes par pouce.

Quel est le coût moyen de remplacement d’une fosse septique?

Le coût de remplacement d’une installation septique varie entre 10 000$ et 30 000$. Le montant exact dépendra du type d’installation – soit conventionnelle soit un système incluant un traitement avancé. Le système conventionnel coûte moins cher (entre 10 000$ et 15 000$) et les systèmes avancés coûtent beaucoup plus cher (entre 15 000$ et 30 000$). Ces chiffres approximatifs n’incluent pas les coûts de maintenance. Par exemple, chaque propriétaire d’installation septique est tenu par le Règlement de faire vidanger sa fosse tous les deux ans.
Puisqu’il est dispendieux de remplacer son installation, vous ne devriez emprunter cette voie qu’en dernier recours. Si vous observez des signes d’usure, essayez tout d’abord de la déboucher en effectuant un traitement-choc. Le traitement-choc de Bio-Sol a un taux de réussite de 80%. Il y a donc de bonnes chances que vous puissiez économiser des milliers de dollars en l’essayant.
Comment choisir la meilleure installation septique pour vos besoins?
Les installations septiques se présentent sous différentes formes, types et tailles. Tous les types de fosses septiques ne conviennent pas à toutes les situations. Voici les considérations importantes à prendre en compte afin de choisir la meilleure fosse septique pour votre propriété.

Les dimensions de fosse septique recommandés

La dimension idéale d’une fosse septique est déterminée par la quantité d’eau utilisée approximativement dans le ménage. Si vous utilisez moins de 500 gallons d’eau par mois, une fosse septique d’une capacité de 900 gallons serait nécessaire. Si vous utilisez plus de 500 gallons d’eau, une fosse septique d’une capacité de 1200 gallons devrait suffire. Dans certaines régions, les règlements municipaux peuvent avoir une taille standard requise pour chaque ménage. Par exemple, au Québec, la taille du réservoir est déterminée par le nombre de chambres à coucher dans la maison. Le tableau suivant affiche les volumes recommandés au Québec.

Nombre de chambres à coucher Volume minimal de la fosse septique en gallons
1-2750
31000
41250
51250
61400

Le design de l’installation septique

Vous avez besoin de l’aide d’un ingénieur pour concevoir votre installation septique. Il n’y a pas de solution universelle. L’ingénieur devra examiner votre propriété et recommander la meilleure conception pour votre situation unique. Par exemple, l’ingénieur peut recommander de connecter la fosse septique à un champ d’épuration ou il peut recommander l’utilisation d’un bioréacteur comme traitement secondaire avancé. Des solutions de traitement tertiaire comme le filtre UV et l’élimination du phosphore peuvent également être recommandées dans certaines situations. L’ingénieur vous donnera plus de détails au sujet de ses recommandations.

Si une pompe est nécessaire

Normalement, les eaux usées passent de la fosse septique au champ d’épuration uniquement par la force de gravité. Mais dans certaines situations, le champ d’épuration peut être plus élevé que la fosse septique. Dans de tels cas, il faut utiliser une pompe, également appelée station de relevage. Celle-ci permet de pomper l’eau hors de la fosse septique chaque fois qu’un niveau prédéterminé est atteint. Le choix d’avoir ou non une station de relevage sera largement influencé par la pente de votre terrain. Une installation septique qui utilise une station de relevage ne fonctionnera pas si la pompe est cassée. Il est donc très important d’inspecter la pompe annuellement pour confirmer qu’elle est toujours opérationnelle. Le système devrait également avoir une alarme pour vous avertir en cas de panne de la pompe.

Est-ce qu’une installation septique peut être réparée ou débouchée ?

Oui, c’est possible de réparer ou de déboucher votre champ d’épuration. La réparation du champ d’épuration lui permettra de fonctionner proprement à nouveau. Effectuer un traitement-choc est le moyen le plus efficace de réparer ou de déboucher un champ d’épuration. Les produits de traitement-choc à base d’enzymes et de bactéries peuvent revigorer la vie bactérienne dans la fosse septique. Les milliards de bactéries introduites par les additifs aideront à décomposer les déchets septiques qui pourraient obstruer le champ d’épuration. C’est la meilleure méthode pour réparer le champ d’épuration puisqu’elle est non invasive, peu coûteuse et très efficace. Bio-Sol propose les meilleurs produits de traitement-choc. Ces produits vous permettent d’effectuer un dégraissage des tuyaux bloqués et du champ d’épuration, ainsi que de décomposer les boues incrustées. Vous pouvez trouver plus de détails ici.

Comment peut-on éviter que son champ d’épuration se colmate ?

Après avoir réparé votre système, vous devez immédiatement mettre en place un programme de maintenance, puis vous y tenir. Par exemple, nous recommandons l’ajout d’additifs biologiques tous les mois. Cela garantira que tous les déchets organiques soient digérés correctement, ce qui vous donnera finalement une fosse septique plus saine. Assurez-vous de vous tenir à la routine d’entretien religieusement. Vous pouvez utiliser une application de planification ou une alarme sur votre téléphone pour vous aider à vous souvenir de la routine mensuelle. Il est important de respecter le calendrier d’entretien, car l’écosystème de la fosse septique s’adaptera aux additifs.
Attention: tous les additifs ne sont pas égaux. Certains d’entre eux peuvent même causer plus de mal que de bien. Ce qui rend les additifs de Bio-Sol uniques, c’est qu’ils sont fabriqués à partir d’enzymes et de bactéries. Cela les rend 100% sûrs pour votre système septique. Vous pouvez commander les additifs Bio-Sol en cliquant ici.

Comment faire disparaître les odeurs désagréables de fosse septique ?

Les odeurs septiques sont un phénomène courant dans les fosses septiques. Ces odeurs résultent généralement de niveaux de pH trop acides. Au fur et à mesure que les micro-organismes de la fosse septique digèrent les déchets organiques, ils produisent du méthane, du sulfure d’hydrogène et des acides organiques. Ces sous-produits peuvent augmenter le niveau du pH dans la fosse septique et si l’acidité devient trop élevée, les bactéries peuvent arrêter de digérer les déchets organiques. Le sulfure d’hydrogène a une odeur d’œuf pourri et quand il est libéré, la fosse septique commence à sentir mauvais. Si vous vous trouvez dans cette situation difficile, il y a un certain nombre de choses que vous pouvez faire pour arrêter la mauvaise odeur.
Le premier conseil est d’éviter d’utiliser beaucoup d’eau. Une surcharge hydraulique fait en sorte que la fosse septique évacue prématurément les eaux usées. Cela peut entraîner une mauvaise odeur émanant du champ d’épuration. Rincer ou verser des produits qui ne peuvent pas être digérés par les micro-organismes dans les renvois est une autre cause majeure d’odeurs de fosse septique. Évitez de jeter des produits tels que du café moulu, du plastique, de la litière pour chat, des mégots de cigarettes, des mouchoirs en papier, etc. En règle générale, tout ce qui n’est pas biodégradable doit être jeté dans la poubelle. Un autre conseil serait d’utiliser un élément tampon (buffer) pour réguler le niveau de pH dans la fosse septique. Il existe des éléments tampons (buffer) spécialement formulés qui sont idéaux pour les installations septiques, comme ceux que vous trouverez dans les additifs biologiques de Bio-Sol. Vous pouvez également essayer d’utiliser du bicarbonate de soude.

Comment garder sa fosse septique en bonne santé ?

De nombreuses fosses septiques deviennent problématiques parce que leurs propriétaires ne savent pas comment garder leurs systèmes en bonne santé. Voici quelques étapes simples que vous pouvez suivre pour garder votre fosse septique en bonne santé.

Ne jetez pas les produits chimiques et les déchets toxiques

Certains produits chimiques peuvent nuire incroyablement à la décomposition des déchets organiques dans la fosse septique. Vous devez éviter de rincer certains produits chimiques comme des diluants, des solvants, des dissolvants pour vernis à ongles, les agents de blanchiment et autres produits ménagers toxiques. Ces produits chimiques peuvent empoisonner les bactéries censées décomposer les matières organiques. Si vous ne savez pas si quelque chose peut être versé dans un drain ou non, ne la versée pas.

Ne versez pas de gras, d’huile et de graisse

Les installations septiques ont beaucoup de difficulté à décomposer les gras, les huiles et les graisses que vous versez dans votre évier. La graisse peut se figer dans les tuyaux et entraîner des blocages. Certaines graisses peuvent également se combiner avec des détergents et se retrouver dans le champ d’épuration où elles obstruent le sol. La graisse et les substances ayant des propriétés similaires doivent donc être jetées dans la poubelle (ou dans le compost).

Ne surchargez pas le système

Le processus de dégradation des matières organiques dans les fosses septiques est relativement lent. C’est principalement parce que les micro-organismes ont besoin de temps pour digérer les déchets. Le temps de rétention dans la fosse septique est de la plus haute importance puisque cette durée permet aux solides d’être décantés. Pour cette raison, évitez d’utiliser trop d’eau, car vous pouvez facilement surcharger le système et envoyer des eaux usées dans le champ d’épuration avant qu’elles ne soient correctement traitées. Une façon d’éviter d’utiliser trop d’eau est d’essayer d’étaler la lessive sur plusieurs jours au lieu de tout faire en une seule journée.

Protégez le système contre les dommages externes

Conduire de la machinerie lourde et des voitures au-dessus de l’installation septique peut entraîner des dommages structurels très importants. De plus, le sol entourant les tuyaux de la fosse septique peut également se compacter par la pression exercée, ce qui le rendra moins absorbant. Les racines peuvent également pénétrer dans les tuyaux du champ d’épuration ou dans la fosse septique, causant ainsi de graves dommages au système. Évitez de planter des arbres et des arbustes près de la fosse septique pour éviter que cela ne se produise.

Entretien régulier

L’entretien régulier est une étape souvent négligée, mais il joue un rôle essentiel pour assurer une saine fosse septique. Outre la vidange obligatoire de la fosse septique tous les deux ans comme stipulé dans le Règlement, vous devez également établir une routine d’entretien mensuelle. Recherchez toujours des signes de défaillance de temps en temps afin de corriger tout problème aussitôt qu’il apparaît. Les bactéries présentes dans la fosse septique sont d’une plus haute importance pour le système et un excellent moyen de s’assurer que la flore bactérienne se développe bien est d’utiliser des additifs biologiques sur une base mensuelle.

À quelle fréquence doit-on faire vidanger sa fosse septique ?

En règle générale, vous faire vidanger votre fosse septique périodiquement selon la législation provinciale. Toutefois, la fréquence à laquelle vous faites vidanger votre fosse septique dépendra aussi de la quantité d’eau que vous utilisez. De manière générale, les ménages qui produisent beaucoup d’eaux usées devront pomper leurs réservoirs plus souvent que ceux qui ont moins d’eaux usées. Malgré cela, même les ménages qui ne produisent pas beaucoup d’eaux usées devront respecter le calendrier de vidange comme stipulé dans la législation provinciale. La façon dont vous prenez soin de votre système affectera également la fréquence à laquelle vous devrez faire vidanger votre fosse septique. Si vous utilisez des produits qui ne sont pas biodégradables, les boues s’accumuleront plus rapidement et votre réservoir nécessitera donc un pompage plus fréquent.

Quel est le niveau normal d’accumulation de boues pour une fosse septique ?

Les boues font référence aux déchets solides qui se déposent au fond de la fosse septique. Ces solides se déposent généralement au fond de la fosse puisqu’ils sont difficilement dissous dans la fosse septique et ne seront donc éliminés fort possiblement que par la vidange. En règle générale, la boue doit être pompée hors de la fosse septique lorsqu’elle arrive à 12 pouces du fond de la fosse.

Qu’est-ce qui est mauvais pour une fosse septique ?

Les fosses septiques reposent sur l’action des bactéries et des enzymes pour que la liquéfaction des déchets septiques soit bien effectuée. Pour cette raison, tout produit pouvant nuire au bien-être de ces micro-organismes est mauvais pour votre fosse septique. Certains produits peuvent ne pas nuire aux micro-organismes, mais ils affecteront négativement les fosses septiques puisqu’ils ne peuvent pas être digérés par les bactéries. De tels produits devraient également être évités par les propriétaires de fosses septiques. Voici quelques-unes des principaux types de produits nocifs pour la fosse septique.

Produits chimiques / déchets toxiques – tout produit toxique ne doit pas être rincé ou lavé dans l’évier. Des exemples de tels produits incluent la peinture, les solvants, les produits qui ont des sources différentes d’acides, etc.
Gras, huiles et graisses – Les graisses ne seront pas ou très peu décomposées par les bactéries présentes dans la fosse septique. Au contraire, elles peuvent même se mélanger aux détergents pour former un composé qui colmatera le sol récepteur du champ d’épuration.
Tout ce qui n’est pas biodégradable – des choses comme la soie dentaire, les cheveux, les préservatifs, la litière pour chat, etc. ne doivent jamais être jetés dans les toilettes, car ils ne sont pas biodégradables.
Produits pharmaceutiques – les antibiotiques sont spécialement conçus pour combattre les bactéries, donc leur rejet dans un drain présente un risque pour les bactéries utiles dans la fosse septique. Évitez de jeter les produits pharmaceutiques dans la toilette à tout prix.

Est-ce vous devriez ajouter des additifs dans votre fosse septique ?

Des additifs peuvent être utilisés pour accélérer la digestion des déchets solides, favoriser le retour à la percolation du champ d’épuration ainsi que l’élimination des boues et de l’écume. C’est une bonne idée d’utiliser des additifs puisqu’ils peuvent aider à améliorer la santé de votre fosse septique. Il y a beaucoup de désinformation au sujet des additifs. Certaines personnes affirment que des bactéries sont ajoutées à la fosse septique chaque fois que vous tirez la chasse d’eau et qu’il n’est donc pas nécessaire d’en ajouter. Bien que cela soit vrai, il est également vrai que la plupart des propriétaires les éliminent sans le savoir avec des composés nocifs qui peuvent facilement tuer les bactéries dans la fosse septique. En fait, la fosse septique moyenne contient au moins 100 polluants chimiques traçables. Pour cette raison, il est judicieux d’utiliser des additifs pour optimiser le système. Mais vous devez être très prudent lors du choix d’un additif. Tous les additifs ne sont pas égaux et certains feront plus de mal que de bien. Il existe trois grandes catégories d’additifs et celles-ci sont décrites ci-dessous.

Types d’additifs

Additifs inorganiques – ces additifs sont souvent utilisés pour nettoyer les drains obstrués. Cependant, ils ne sont pas recommandés pour les propriétaires de fosses septiques, car ils sont composés d’acides et d’alcalins forts qui peuvent être toxiques pour les bactéries bénéfiques dans le système.
Additifs organiques – les solvants organiques sont généralement utilisés comme dégraissants de plomberie. Cependant, ils ne sont pas non plus recommandés pour les propriétaires de fosses septiques, car ils sont principalement constitués de produits chimiques puissants qui pourraient tuer les bactéries dans la fosse septique.
Additifs biologiques – ils sont constitués de bactéries et d’enzymes et sont donc très sûrs pour les systèmes septiques. Des additifs biologiques peuvent être utilisés dans le cas d’un entretien mensuel afin de faire fonctionner votre fosse septique de manière optimale.

Conclusion

Comparativement aux systèmes d’égouts, les systèmes septiques sont plus difficiles et plus compliqués à entretenir. La plupart des propriétaires qui sont connectés au réseau d’égouts municipal n’ont pas à s’inquiéter de ce qui se passe dans leurs égouts, car le conseil municipal est responsable de l’entretien des réseaux d’égouts. Mais en tant que propriétaire d’installation septique, vous devez faire très attention pour ne pas endommager votre système en rejetant des produits nocifs dans vos renvois. Si vous faites cela et respectez scrupuleusement les pratiques d’entretien de routine recommandées, votre fosse septique fonctionnera de manière optimale pendant longtemps. Si vous rencontrez des problèmes avec votre installation septique, n’hésitez pas à nous appeler et nous serons heureux de vous aider. Nous travaillons dans cette industrie depuis 1992 et nous avons des connaissances pratiques sur tout ce qui concerne les installations septiques. Vous pouvez parler à l’un de nos consultants en nous appelant au 1-800-378-6132.

Facebooktwitter

Faites notre évaluation gratuite en ligne dès maintenant

Découvrez les produits les mieux adaptés à vos besoins !

CLIQUEZ ICI

© 2022 Bio-Sol