Blogue

L’importance du pH dans les fosses septiques

Le pH (potentiel hydrogène) fait référence à la mesure de la concentration en ions hydrogène dans l’eau. La concentration de l’ion en hydrogène détermine l’alcalinité ou l’acidité de l’eau. Une augmentation de l’acidité entraîne un pH plus bas tandis qu’une augmentation de l’alcalinité indique un pH élevé. L’acidité et l’alcalinité des eaux usées sont très importantes, car elles ont des conséquences importantes sur le traitement des eaux usées et, en fin de compte, sur l’environnement. En moyenne, le pH des eaux usées domestiques se situe entre 6,5 et 8,0. Mais pour que les bactéries se développent dans la fosse septique, un pH de 6,5 à 7,5 est nécessaire. Il est donc vital de maintenir les eaux usées de la fosse septique dans cette plage de pH afin de maintenir les microorganismes en vie et en bonne santé. Lorsque le pH de la fosse septique dépasse la plage recommandée, l’activité microbienne est inhibée. À des niveaux de pH supérieurs à 9, les champignons sont préférés aux bactéries en termes de compétition pour la nourriture, de sorte que même les bactéries qui survivent à un pH élevé seront toujours dans un environnement défavorable.

Une fosse septique saine (pour les bactéries) est celle où le pH des eaux usées est maintenu en créant un équilibre entre les bactéries formant de l’hydrogène et des acides et les bactéries formant du méthane. L’acidité est généralement plus inhibitrice pour les bactéries formant du méthane que leurs homologues formant de l’acide. La plupart des bactéries formant du méthane peuvent fonctionner dans une plage de pH de 6,7 à 7,4, mais leur plage optimale est de 7,0 à 7,2. Ils peuvent cependant ne pas fonctionner très bien lorsque le pH atteint 6,0. Le processus de production d’acides organiques par formation d’hydrogène et de bactéries acidifiantes peut abaisser le pH de la fosse septique. Dans un scénario idéal, cette réduction de la valeur du pH est tamponnée par le bicarbonate qui est produit par les bactéries formant le méthane. En d’autres termes, dans une fosse septique stable, les niveaux de pH resteront équilibrés (proches de la neutralité) et les bactéries continueront de se développer.

Additifs et pH de la fosse septique

Les conditions environnementales dans la fosse septique sont tout sauf idéales. Cela est principalement dû aux produits ménagers qui sont envoyés dans les drains qui finissent par modifier la valeur du pH de la fosse septique. Une charge organique excessive et un changement de température pourraient également entraîner un déséquilibre du pH de l’environnement de la fosse septique. Dans un tel scénario, les acides organiques sont produits à un rythme plus rapide qu’ils ne peuvent être décomposés par les bactéries. Si cela n’est pas vérifié, le pH peut chuter à des niveaux trop bas. Lorsque le pH baisse de cette façon, la production de méthane peut s’arrêter et la fosse septique va « se dégrader ». C’est l’une des principales raisons pour lesquelles les fosses septiques dégagent des odeurs fortes. Le fait de ramener les niveaux de pH à un niveau neutre est généralement suffisant pour corriger ce problème généralement effectué par l’ajout d’additifs pour fosses septiques. Cependant, tous les additifs pour fosses septiques ne sont pas égaux. Il existe deux grandes catégories d’additifs pour fosses septiques; chimiques et biologiques et donc tous ne sont pas bons pour la fosse septique.

Additifs chimiques

Les additifs chimiques sont généralement composés de composés alcalins, de solvants, de tampons et de tensioactifs. Ces composés sont fabriqués à partir de différents produits chimiques qui pourraient en fait aggraver le problème. Voici quelques-uns des composés présents dans les additifs chimiques qui pourraient faire plus de mal que de bien à votre système.

Calcium – On justifie l’utilisation du calcium dans les additifs chimiques par l’augmentation des niveaux de pH de la fosse septique qui permettrait ainsi aux bactéries de fonctionner correctement. La fosse septique diminue généralement le pH naturellement en raison de l’activité anaérobie afin que le calcium puisse ramener le pH à des niveaux optimaux. Le problème, cependant, est que le calcium peut augmenter le pH trop élevé jusqu’à ce que les bactéries soient tuées dans le processus. Si cela se produit, les déchets solides ne seront pas digérés, ce qui pourrait entraîner le blocage du système.

Bicarbonate de sodium – Le bicarbonate de sodium est meilleur que le calcium comme agent chimique tampon car au lieu d’ajouter le pH, il ajoute de l’alcalinité. C’est une approche sûre car vous n’avez pas à vous soucier de trop augmenter le pH comme ce serait le cas avec le calcium. La principale faiblesse de cette approche est qu’elle repose sur l’hypothèse que le réservoir contient déjà suffisamment de bactéries qui n’ont besoin que d’un environnement propice pour travailler plus efficacement. En d’autres termes, si la plupart des bactéries étaient déjà mortes, l’additif pourrait également ne pas être très efficace.

Tensioactifs / floculants – Ils agissent en réduisant la tension superficielle entre les molécules. Le savon est un exemple de tensioactif et il joint les FOG (graisses, huiles et graisses) à l’eau afin de lui permettre de s’écouler librement. Des additifs contenant des tensioactifs et des floculants sont donc souvent utilisés par certaines personnes pour dégraisser et déboucher leurs drains. Mais cette même qualité les rend en fait très mauvais pour la fosse septique, car ils permettent au FOG de se mélanger à l’eau et ainsi de s’écouler facilement dans le champ d’épuration. Une fois dans le champ d’épuration, ils peuvent causer de nombreux problèmes, y compris le blocage du champ d’épuration et la contamination des eaux souterraines. La seule exception concerne les surfactants sont les combinés de biosurfactants et de bactéries. Ces dégraissants biologiques décomposent et digèrent le FOG et ne posent donc pas de problème pour la fosse septique.

Il existe de nombreux types d’additifs chimiques et certains peuvent utiliser d’autres composants, mais le dénominateur commun est qu’ils n’ajoutent aucune bactérie ou enzyme au système. Les additifs chimiques tentent d’augmenter le pH ou l’alcalinité car ils partent du principe que la fosse septique contient suffisamment de bactéries saines. Cela peut être un problème dans la plupart des maisons où les bactéries sont tuées par des produits ménagers nocifs.

Additifs biologiques

Contrairement aux additifs chimiques, les additifs biologiques sont fabriqués à partir d’enzymes et de bactéries. Lorsque vous les ajoutez au système, les bactéries utiles et les enzymes travaillent dans la fosse septique. Par exemple, les additifs biologiques pour fosses septiques de Bio-Sol introduiront des milliards de bactéries et d’enzymes dans la fosse septique en une seule chasse. Certaines personnes croient que le corps humain produit suffisamment de bactéries par le processus de digestion qui sont finalement passées dans la fosse septique par les déchets humains. Cependant, le corps humain ne produit que des bactéries conçues pour fonctionner à température corporelle et à un pH équilibré. L’utilisation de produits toxiques pour les bactéries à la maison finit également par tuer la plupart des bactéries de toute façon. Les additifs biologiques sont généralement fabriqués à partir de souches bactériennes qui peuvent résister à l’environnement unique de la fosse septique, y compris les fluctuations de température ainsi que les changements de pH. C’est la raison pour laquelle les additifs biologiques sont plus efficaces pour rétablir l’équilibre et l’efficacité de la fosse septique que les additifs chimiques.

Évaluation du traitement

Le but de l’évaluation du traitement d’une fosse septique est de déterminer si le pH est à des valeurs optimales d’activité microbienne. Lorsque vous ouvrez la fosse septique, une forte odeur sera probablement émise et cela indique généralement un déséquilibre du pH. S’il y a un pH bas dans le réservoir, vous pouvez vous attendre à une odeur acide qui pénètre facilement dans les vêtements et n’est pas facile à éliminer. Si le pH est élevé, l’odeur émise sentira comme un produit chimique ou un nettoyant qui a été utilisé à la source des eaux usées. Un pH élevé peut être occasionné par certains détergents, agents de nettoyage, produits chimiques ou trop d’alcalinité dans la source d’eau. Certains des facteurs qui conduisent à un pH trop bas (conditions acides) comprennent une faible alcalinité dans l’approvisionnement en eau, des nettoyants acides et même une surutilisation de certaines boissons (café, soda et produits laitiers). La nitrification est un autre facteur qui pourrait abaisser le pH, surtout s’il n’y a pas assez d’éléments tampon dans les eaux usées.

Mesure des valeurs de pH de la fosse septique

Les outils qui sont normalement utilisés pour mesurer le pH de votre fosse septique sont un pH-mètre et une électrode, un papier de tournesol ou un pH-mètre de poche.

pH-mètre et électrode – C’est la voie à suivre si vous recherchez la lecture la plus précise. Le pH-mètre et l’électrode sont généralement limités à l’analyse en laboratoire et c’est pourquoi il est réputé pour sa précision. Le but de l’électrode est de tester le potentiel électrique. Cela se fait en déterminant l’activité H + dans l’échantillon d’eaux usées.

pH-mètre de poche – Ils sont destinés à être utilisés sur place. Ces appareils portables peuvent être plongés directement dans les eaux usées de la fosse septique (ou dans tout plan d’eau à tester) et ils donneront une lecture numérique du pH. Lorsque vous utilisez un pH-mètre de poche, assurez-vous de le calibrer selon les spécifications du fabricant afin d’obtenir des lectures précises.

Bandelettes pH – Lorsque vous utilisez des comparateurs de couleur ou des bandelettes pH, vous mettez la bandelette dans votre échantillon d’eaux usées et observez le changement de couleur. Le pH de l’eau déterminera le changement de couleur qui sera observé. C’est une bonne idée d’utiliser un papier de tournesol dont le pH est attendu. Par exemple, lors du test des eaux usées, une plage de 4 à 10 est attendue. Une bonne bandelette de pH doit être suffisamment sensible pour mesurer les changements par incréments de 0,1.

Conclusion

La mesure du pH de la fosse septique est une pratique d’entretien importante. Cela vous aidera à connaître l’efficacité de l’installation septique. L’ajout d’additifs biologiques est tout aussi important. En raison de l’utilisation fréquente de produits artificiels à la maison, il est inévitable que ces produits provoquent un déséquilibre du pH dans le réservoir. Ce déséquilibre affecte les bactéries soit en inhibant leur fonctionnement normal, soit en provoquant leur mort. Les additifs biologiques ajouteront des milliards de bactéries dans le système, ce qui aidera à stabiliser le système et à le ramener à des conditions de travail optimales.

Facebooktwitter

Faites notre évaluation gratuite en ligne dès maintenant

Découvrez les produits les mieux adaptés à vos besoins !

CLIQUEZ ICI

© 2022 Bio-Sol