Blogue

Prévenir et résoudre les problèmes de fosse septique gelée en hiver

Les températures froides de l’hiver menacent le bon fonctionnement des installations septiques résidentielles et de la plomberie. Si on ne prépare pas son installation septique à affronter l’hiver, on peut se retrouver avec des problèmes de gel. Mis à part le froid, il y a plusieurs autres facteurs qui occasionnent des problèmes de fosse septique gelée. Dans cet article, nous allons découvrir ces différents facteurs et ce qu’on peut faire à titre préventif pour ne pas se retrouver avec un problème de gel.

hiver fosse septique gel

Les principales causes des problèmes de fosse septique gelée en hiver

Absence d’une couverture de neige

S’il y a très peu ou pas de neige recouvrant la fosse, celle-ci risque de ne pas être suffisamment isolée contre le froid. La neige qui se trouve au-dessus de la fosse septique et du champ d’épuration forme une couverture naturelle. Cette isolation est cruciale durant le froid de l’hiver parce qu’elle aide à retenir la chaleur géothermique des couches de sols et de la fosse septique. Si cette couche de neige vient à manquer, le froid pénétrera plus profondément dans le sol et cela pourrait faire en sorte que la fosse septique gèle.

ATTENTION : Ne déneigez jamais où se trouve votre fosse septique et votre champ d’épuration.

Compaction du sol et de la neige

Un sol en santé est normalement composé d’une partie de matières organiques et de particules minérales ainsi que d’une partie d’espaces poreux. Ces espaces poreux offrent à l’air et à l’eau de la place pour circuler à travers les matières organiques et les particules minérales. Ce contexte crée un environnement parfait pour que les micro-organismes s’y développent.

Cependant, lorsque l’on compacte le sol, les particules se compressent trop fermement les unes contre les autres jusqu’au point où il n’y a littéralement plus d’espace pour que l’air et l’eau y pénètre librement. Certains types de sol, comme la glaise, ont pour caractéristique d’être naturellement compacts, mais même les sols qui ne le sont pas normalement  peuvent facilement le devenir en application une forte pression (par exemple : lorsque qu’un camion lourd passe par là).

La compaction du sol ou de la neige peuvent faire en sorte que le froid pénètre plus profondément sous la surface et cela peut occasionner le gel de l’installation septique.

Utilisation irrégulière

Le processus de dégradation des déchets organiques par les bactéries anaérobies (vivant sans air) aide à conserver la fosse septique au chaud. C’est pourquoi une utilisation régulière de l’installation septique est importante durant l’hiver. Si votre maison ou votre chalet est inoccupé durant une longue période pendant l’hiver, l’installation septique ne recevra aucunes eaux usées et cela pourrait causer des problèmes au cours de l’hiver. Cela s’applique aussi s’il n’y a qu’une seule personne ou deux résidents à cet endroit pendant la saison hivernale.

Si vous planifiez vous absenter au cours de l’hiver, vous pouvez prévoir une vidange avant de partir pour éviter que les composantes de votre fosse septique ne gèlent ou n’éclatent.

Absence de couverture végétale

Si l’installation septique a au moins un an, il y a aussi fort probablement du gazon planté au-dessus d’elle. Toutefois, si votre installation septique a été mise en place tardivement à l’automne, il y a de bonnes chances que l’hiver vienne avant même que l’herbe ne pousse. La couverture végétale aide, elle aussi, au point de vue de l’isolation durant l’hiver et elle aide en plus à soutenir la neige, donc son absence peut contribuer au gel de la fosse septique.

Fuite de la douche ou des installations sanitaires

Mis à part le gaspillage d’eau, une fuite peut aussi occasionner des problèmes de fosse septique en hiver. Si la douche ou l’une des installations sanitaires fuit, de l’eau ruissellera vers l’installation septique.

Habituellement, les eaux usées de la maison comportent des bactéries et c’est excellent pour l’installation septique. Cependant, de l’eau propre ne contribue pas à la flore bactérienne de la fosse septique. Cette eau propre causera une surcharge hydraulique et ralentira le rythme auquel les bactéries décomposeront les matières organiques. Cela signifie aussi que la production de chaleur sera aussi réduite et cela peut être mauvais pour une fosse septique durant l’hiver.

De plus, les gouttes d’eau peuvent geler dans la tuyauterie puisqu’elles ne se déplacent pas assez rapidement. Certains appareils comme les humidificateurs et les appareils de chauffage à haut rendement énergétique peuvent aussi causer le gel de la tuyauterie.

Des systèmes saturés d’eau

Si votre installation septique semble saturée d’eau en automne, il se peut fort probablement que l’eau qui percole dans le sol gèle une fois exposée au froid de l’hiver et cela empêchera, par la suite, l’effluent de s’infiltrer correctement.

Afin de faciliter l’infiltration de l’eau dans le sol lorsque les sols sont saturés d’eau, vous pouvez utiliser des additifs biologiques pour nettoyer votre installation septique avant l’hiver. Ces additifs biologiques introduisent des milliards de bactéries et d’enzymes dans le système. Ces micro-organismes décomposent les matières organiques dans la fosse septique et aident à décolmater l’installation.

Conseils d’entretien pour éviter d’avoir des problèmes de fosse septique gelée durant l’hiver

Il y a plusieurs trucs à faire avant et après l’hiver qui peuvent aider votre installation septique à bien fonctionner et vous éviter d’avoir à régler des problèmes de fosse septique gelée qui se produisent fréquemment en hiver. La plupart des trucs d’entretien peuvent être faits facilement, mais certains, comme l’isolation de la fosse, peuvent nécessiter l’aide d’un professionnel. Voyons ensemble ces trucs en détails ci-dessous.

Hivernisez la plomberie

L’hivernisation est le procédé de préparation de votre plomberie pour les froids extrêmes de l’hiver afin de prévenir l’éclatement des tuyaux lorsque l’eau gèle et les élargit. L’hivernisation est un conseil d’entretien très important si votre maison n’est pas occupée durant l’hiver. Le processus d’hivernisation implique le drainage complet de l’eau dans les tuyaux et la vidange du chauffe-eau.

Des solutions d’antigel sont aussi souvent utilisées pour hiverniser les installations de la plomberie, mais vous ne devriez pas utiliser de l’antigel (la plupart contiennent de l’éthylène glycol ou du propylène glycol) si vous avez une fosse septique parce que cela diminuera l’efficacité des bactéries dans votre fosse septique.

Voici les étapes importantes à suivre lorsque vous hivernisez votre plomberie :

  1. Fermez la valve d’eau et éteignez votre chauffe-eau et pompe à eau. (C’est une étape importante parce cela aide à protéger les éléments chauffants quand il n’y aura plus d’eau dans le réservoir.)
  2. Ouvrez tous les robinets et utilisez une liste pour vous assurer qu’ils soient tous bien ouverts. (C’est important qu’ils soient tous ouverts parce qu’un robinet fermé peut créer un effet d’aspiration et maintenir l’eau dans les tuyaux. D’ailleurs, tous les robinets devraient demeurer ouverts durant toute la saison hivernale.)
  3. Utilisez un compresseur d’air pour évacuer l’excédent d’eau hors de la tuyauterie.
  4. Ouvrez la valve de drainage de votre chauffe-eau et laissez-le couler jusqu’à ce qu’il soit complètement vide. Puisque les chauffe-eau n’ont pas tous des drains de plancher, il pourrait être utile d’y connecter un boyau.
  5. Évacuez toute l’eau du réservoir et surtout l’eau qui pourrait se trouver dans le diaphragme de caoutchouc.
  6. Tirez la chasse d’eau de toutes les toilettes et utilisez une éponge pour enlever l’eau qui pourrait être restée dans leur réservoir.

Évitez de compacter la neige

Tel que nous l’avons vu précédemment, la compaction de la neige entraîne des problèmes de fosse septique durant l’hiver. Même si c’est important d’avoir de la neige sur la fosse septique, elle ne devrait jamais être compactée. Évitez de marcher, de conduire ou de pousser des objets ou des machines lourdes au-dessus de votre installation septique parce que l’application d’une pression externe compactera la neige qui isole votre système. On ne devrait jamais construire quoique ce soit au-dessus d’une installation septique pour les mêmes raisons.

Inspectez le système pour prévenir le gel de la fosse septique

Il est recommandé d’inspecter le système juste avant que l’hiver arrive. L’objectif principal de cette inspection est d’essayer de localiser s’il n’y a pas quelque chose de défectueux dans le système. Regardez pour des fissures ou toutes autres défectuosités et vérifiez aussi que votre fosse septique ne soit pas trop pleine. Inspectez la zone où se trouve le champ d’épuration et vérifiez qu’il n’y ait pas d’effluent à la surface ou que le sol ne soit pas spongieux.

Parfois il est difficile de détecter un système défaillant, vous seriez peut-être intéressé à une adopter une approche plus scientifique. C’est là que les pastilles colorantes de Bio-Sol deviennent très utiles.

Vous versez les pastilles dans la toilette, tirez la chasse d’eau et si vous voyez le colorant vert fluo apparaître sur votre gazon le lendemain, l’installation septique est soit défaillante ou sur le point de l’être. Heureusement, vous pouvez corriger ce problème en ajoutant des additifs biologiques sécuritaires pour votre fosse septique. Ces additifs introduisent des milliards de bactéries et d’enzymes dans le système et, ultimement, vont nettoyer le système en décomposant les déchets organiques.

Vidangez l’installation septique

Si la vidange de votre fosse septique est presque due, planifiez une vidange juste avant l’hiver. Si la fosse devient pleine durant l’hiver, la vidanger se révélera une tâche très difficile et les compagnies de qui vidangent durant l’hiver facture un extra. La vidange de la fosse septique peut aussi prévenir le gel de la fosse si vous prévoyez vous absenter de la maison pendant tout l’hiver. Toutefois, avant de vidanger, ça serait une bonne idée d’essayer l’ajout d’additif biologique parce que, dans la plupart des cas, cela règle le problème.

Ajoutez une isolation

Placez 12 pouces d’épaisseur de pailles, de feuilles, de foin ou n’importe quel autre type de paillis au-dessus de la fosse septique des tuyaux d’évacuation peut procurer une isolation supplémentaire. Vous devriez faire cela surtout si votre fosse septique vient tout juste d’être installée et qu’il n’y a pas de gazon à la surface. Autrement, laissez tout simplement l’herbe pousser plus long au-dessus de la fosse septique et du champ d’épuration et cela devrait être suffisant pour maintenir la neige en place et les isoler durant l’hiver. Si votre fosse septique est déjà gelée, n’ajoutez pas de paillis parce que cela interférera avec le processus de dégel quand il fera un peu plus chaud.

Ajouter des matériaux isolants sur tous les tuyaux extérieurs peut aussi prévenir le gel. Il serait préférable de consulter un plombier qualifié pour vous aider quant à la meilleure façon de faire pour éviter de déloger les tuyaux et sans endommager votre plomberie. Le plombier pourrait entre autres vous recommander de remplacer vos tuyaux par d’autres procurant une isolation supérieure.

Conclusion

Régler des problèmes de fosse septique durant l’hiver n’est pas une tâche facile. Par exemple, si vous avez besoin de faire vidanger votre fosse septique durant l’hiver, la compagnie de vidange doit trouver un moyen de se rendre jusqu’à votre maison dans la neige, ensuite déneiger dans les environs pour localiser votre fosse septique avant de procéder à la vidange. Puis, il y a la possibilité de trouver la fosse septique gelée, ce qui complique encore plus les choses.

C’est pour cette raison que vous devriez préparer votre plomberie et votre installation septique pour l’hiver. En suivant les conseils ci-dessus, la fosse septique fonctionnera sans difficulté et vous n’aurez pas à vous soucier des inconvénients et des coûts liés au gel ou à la défaillance de votre système en hiver.

Facebooktwitter

Faites notre évaluation gratuite en ligne dès maintenant

Découvrez les produits les mieux adaptés à vos besoins !

CLIQUEZ ICI

© 2020 Bio-Sol