Le cycle de l’eau et votre installation septique

Catégorie: Autres
20 Jan 2023

Si votre maison n’est pas reliĂ©e au rĂ©seau d’égouts municipal, elle est probablement reliĂ©e Ă  une fosse septique, qui est un systĂšme de gestion des eaux usĂ©es sur place. Les eaux usĂ©es quittent votre maison par la plomberie dans la fosse septique oĂč elles passent par sĂ©rie de traitements physiques et biologiques. Les processus physiques impliquent principalement la dĂ©cantation des solides en suspension au fond du rĂ©servoir pour former la couche de boue tandis que les graisses, les huiles et la graisse flottent sur le dessus pour former la couche d’écume. Les processus biologiques impliquent la liquĂ©faction des dĂ©chets organiques par les bactĂ©ries Ă  l’aide d’enzymes qu’elles produisent. Ces dĂ©chets liquĂ©fiĂ©s sont ensuite envoyĂ©s dans la zone du champ d’épuration oĂč ils sont traitĂ©s avant de percoler dans le sol aprĂšs avoir subi une filtration dans une couche de pierre concassĂ©e. Par prĂšs, l’eau se dirige vers les eaux souterraines grĂące Ă  la gravitĂ©.

Cycle naturel de l’eau

L’eau est toujours en mouvement Ă  travers ce que l’on appelle le cycle naturel de l’eau. Ce mouvement se produit continuellement sur la terre ainsi qu’au-dessus et en dessous. Pour que ce cycle se poursuive, l’eau change ses Ă©tats entre la glace, la vapeur et le liquide. Ce cycle fonctionne depuis toujours et les plantes et les animaux dĂ©pendent de ce cycle pour se nourrir. Le cycle naturel de l’eau passe par les Ă©tapes suivantes :

  • L’évaporation – C’est lĂ  que les molĂ©cules d’eau rompent leurs liaisons grĂące Ă  l’énergie du soleil et se transforment ainsi en vapeur d’eau. Cette vapeur remonte dans l’atmosphĂšre et d’autres composants comme le sel et les mĂ©taux sont laissĂ©s pour compte.
  • Condensation – C’est Ă  ce moment que la vapeur d’eau se refroidit, passant ainsi de l’état de vapeur Ă  des gouttelettes d’eau. Ces minuscules gouttelettes d’eau se rejoignent gĂ©nĂ©ralement pour former des nuages.
  • PrĂ©cipitations – Lorsque la condensation dans l’atmosphĂšre est trop importante, l’eau retombe sur la terre et c’est ce qu’on appelle les prĂ©cipitations. En fonction des tempĂ©ratures dominantes, les prĂ©cipitations peuvent ĂȘtre sous forme liquide (pluie) ou sous forme solide (neige et grĂȘle).
  • Percolation – Il s’agit du processus par lequel une partie de l’eau s’infiltre dans les eaux souterraines via le sol.
  • Ruissellement – L’eau qui coule Ă  la surface et s’accumule dans les riviĂšres, les ruisseaux et les ocĂ©ans peut ĂȘtre appelĂ©e eau de ruissellement.
  • Transpiration – C’est l’eau qui retourne dans l’atmosphĂšre lorsqu’elle s’évapore des plantes. Les plantes transpirent gĂ©nĂ©ralement Ă  travers leurs feuilles.

La vapeur d’eau est la principale forme d’humiditĂ© dans l’atmosphĂšre. Le stockage de la vapeur d’eau dans l’atmosphĂšre est peut-ĂȘtre relativement faible, mais il joue un rĂŽle essentiel dans l’apport de rosĂ©e, de brouillard, de gel, de nuages ​​et de prĂ©cipitations. La condensation est le processus par lequel la vapeur d’eau passe de l’état de vapeur Ă  l’état liquide. Cela se produit gĂ©nĂ©ralement lorsque l’air contient plus de vapeur qu’il ne peut en contenir Ă  la tempĂ©rature ambiante. Cela peut ĂȘtre dĂ» au refroidissement ou au mĂ©lange d’air Ă  des tempĂ©ratures diffĂ©rentes. GrĂące Ă  ce processus de condensation, la vapeur d’eau de l’atmosphĂšre est libĂ©rĂ©e pour former des prĂ©cipitations. Les prĂ©cipitations tombent sur le sol et se rĂ©partissent de plusieurs maniĂšres. Une partie s’évapore et retourne dans l’atmosphĂšre, une partie est interceptĂ©e par les plantes puis s’évapore des feuilles, une partie retourne dans la mer, tandis qu’une autre percole dans le sol sous Ă  son infiltration. La plupart des eaux souterraines proviennent de l’eau qui percole Ă  travers le sol.

Cycle de l’eau urbaine

Le cycle de l’eau en milieu urbain fait rĂ©fĂ©rence Ă  des mĂ©thodes artificielles qui permettent d’apporter de l’eau potable aux maisons et aux bureaux. Le cycle de l’eau en milieu urbain est plus complexe que la simple ouverture du robinet d’eau et l’écoulement d’eau propre. Il y a 8 Ă©tapes distinctes du cycle de l’eau urbaine. Ceux-ci sont :

  • Source – C’est l’origine de l’eau. Dans la plupart des cas, il provient des eaux de surface comme les riviĂšres, les lacs et les rĂ©servoirs. Les eaux souterraines pourraient Ă©galement ĂȘtre pompĂ©es pour un usage domestique via des puits.
  • Traitement – L’eau provenant d’étendues Ă  ciel ouvert contient des micro-organismes. Il convient donc de traiter une telle eau avant de l’utiliser Ă  la maison. Le traitement de l’eau implique de nombreux processus dont la coagulation chimique, la dĂ©sinfection, la filtration, etc.
  • Distribution – Une fois que l’eau a Ă©tĂ© suffisamment traitĂ©e et dĂ©sinfectĂ©e, elle est envoyĂ©e par un systĂšme sous pression vers les maisons et autres zones oĂč elle est nĂ©cessaire. Un rĂ©sidu de dĂ©sinfectant est gĂ©nĂ©ralement maintenu aux diffĂ©rentes parties du systĂšme.
  • Stockage – AprĂšs distribution, l’eau est gĂ©nĂ©ralement stockĂ©e dans des chĂąteaux d’eau avant d’ĂȘtre utilisĂ©e. Ces tours dĂ©pendent de la gravitĂ© pour fournir de l’eau quand et oĂč elle est nĂ©cessaire.
  • Utilisation – C’est la phase oĂč l’eau stockĂ©e est accessible via les robinets (par ex. pour cuisiner, se brosser les dents, boire, se doucher, laver les vĂȘtements, etc).
  • Collecte des eaux usĂ©es – Les eaux usĂ©es de la maison partent par la plomberie et sont acheminĂ©es par gravitĂ© vers un rĂ©seau d’égouts ou un systĂšme d’eaux usĂ©es sur place.
  • Traitement des eaux usĂ©es – Une fois les eaux usĂ©es collectĂ©es, elles doivent ĂȘtre traitĂ©es avant d’ĂȘtre rĂ©introduites dans le cycle naturel de l’eau. Le traitement des eaux usĂ©es est gĂ©nĂ©ralement effectuĂ© par divers procĂ©dĂ©s physiques, biologiques et chimiques.
  • Rejet – AprĂšs avoir traitĂ© l’effluent de la maison, il est renvoyĂ© dans l’environnement et le cycle naturel de l’eau se poursuit.

 

De quelle façon les installations septiques s’intùgrent-elles dans le cycle de l’eau ?

Dans ce cycle naturel, l’eau de la terre s’évapore et forme des nuages ​​dans l’atmosphĂšre. Il pleut ensuite et l’eau se retrouve dans les ruisseaux, les lacs, les rĂ©servoirs ainsi que les eaux souterraines. Dans certains cas, les rĂ©seaux municipaux obtiendront l’eau des lacs, des ruisseaux et des rĂ©servoirs et la distribueront Ă  des fins domestiques aprĂšs l’avoir traitĂ©e. Mais toutes les maisons ne sont pas connectĂ©es au rĂ©seau municipal et doivent donc avoir des systĂšmes privĂ©s (principalement des puits). Dans les systĂšmes privĂ©s, l’eau de pluie s’infiltre Ă  travers le sol et avant d’atteindre les eaux souterraines. Lorsque l’eau traverse ces diffĂ©rentes couches de sol, elle est filtrĂ©e et purifiĂ©e naturellement et au moment oĂč elle atteint les eaux souterraines, elle devrait ĂȘtre potable.

Il est essentiel que chaque propriĂ©taire comprenne que sa fosse septique a un impact Ă  la fois sur le cycle urbain et naturel de l’eau. Le traitement des eaux usĂ©es sur place est gĂ©nĂ©ralement constituĂ© d’une fosse septique, d’un champ d’épuration et du sol qui l’entoure. Lorsqu’il fonctionne comme il se doit, le systĂšme traite l’eau et Ă©limine tous les agents pathogĂšnes avant qu’ils n’atteignent les eaux souterraines. Cependant, si le systĂšme n’est pas correctement entretenu, il peut s’arrĂȘter de fonctionner et entraĂźner la contamination des eaux souterraines. Voici quelques-unes des façons dont une fosse septique peut causer la pollution des eaux souterraines :

Bactéries et virus dans les eaux souterraines

Des recherches montrent que la plus grande menace pour les eaux souterraines par les fosses septiques est le mouvement de virus et de bactĂ©ries pathogĂšnes de la fosse septique vers les eaux souterraines. Tous les virus et la plupart des bactĂ©ries sont suffisamment petits pour se dĂ©placer facilement dans les pores du sol. Cela signifie que s’ils ne sont pas retirĂ©s de l’effluent, ils peuvent facilement atteindre les eaux souterraines. L’adsorption ralentit gĂ©nĂ©ralement le mouvement de ces agents pathogĂšnes. L’adsorption est le processus par lequel les organismes se fixent aux particules du sol par liaison chimique. Cependant, les bactĂ©ries et virus adsorbĂ©s ne sont pas liĂ©s en permanence aux sols et lorsque l’eau commence Ă  percoler rapidement, par ex. pendant la saison des pluies, ils peuvent ĂȘtre remis en suspension. Dans la plupart des cas, l’environnement du sol sera trop hostile pour les bactĂ©ries et les virus, mais cela peut varier en fonction des conditions existantes. Par exemple, les bactĂ©ries et les virus peuvent survivre plus longtemps dans des conditions anaĂ©robies et saturĂ©es dans le sol sous le champ d’épuration. Cela se produit gĂ©nĂ©ralement lorsque vous avez une nappe phrĂ©atique Ă©levĂ©e.

Nitrates dans les eaux souterraines

Les nitrates de la fosse septique peuvent Ă©galement polluer les eaux souterraines. Lorsque cela se produit, les nitrates contenus dans l’eau potable peuvent provoquer une mĂ©thĂ©moglobinĂ©mie, qui est une condition qui empĂȘche l’absorption d’oxygĂšne par le sang. Les nourrissons sont gĂ©nĂ©ralement plus sensibles Ă  cette condition. Les experts conseillent que la composition des nitrates dans l’eau ne dĂ©passe pas 10 mg / L. Le nitrate est un sous-produit du processus de dĂ©composition des dĂ©chets organiques par les bactĂ©ries dans la fosse septique. Le nitrate est trĂšs soluble dans l’eau et peut donc facilement ĂȘtre transportĂ© vers les eaux souterraines. La dĂ©nitrification est le moyen le plus efficace d’éliminer ces nitrates dans l’effluent. La dĂ©nitrification est le processus par lequel les nitrates sont convertis en azote (forme gazeuse) par des bactĂ©ries. La dĂ©nitrification se produit gĂ©nĂ©ralement dans des conditions anaĂ©robies dans la fosse septique. Il est important de s’assurer que les bactĂ©ries prĂ©sentes dans la fosse septique sont saines afin de garantir que la dĂ©nitrification se poursuit efficacement. L’ajout d’additifs biologiques peut aider Ă  reconstituer les bactĂ©ries anaĂ©robies dans la fosse septique pour garantir que les nitrates ne quittent pas la fosse avant d’ĂȘtre convertis en azote.

Phosphates dans les lacs

L’eutrophisation de l’eau des lacs est l’un des plus gros problĂšmes de pollution par les phosphates. L’eutrophisation est le phĂ©nomĂšne d’enrichissement en nutriments et entraĂźne une croissance excessive d’algues et d’autres plantes aquatiques qui finissent par Ă©puiser l’oxygĂšne des lacs. La pollution par les phosphates n’est pas aussi courante que la pollution par les nitrates, car le phosphate s’adsorbe Ă©troitement aux particules du sol et donc les chances qu’il se dĂ©place vers les eaux souterraines ne sont pas aussi Ă©levĂ©es. Cependant, la pollution par les phosphates est toujours une possibilitĂ©, en particulier avec les fosses septiques qui ne sont pas bien entretenues. La pollution par les phosphates est courante dans les sols sableux, car leur qualitĂ© d’adsorption est trĂšs limitĂ©e. Les vieilles fosses septiques, celles fortement chargĂ©es et les nappes phrĂ©atiques Ă©levĂ©es sont d’autres facteurs Ă  ne pas nĂ©gliger. Le rejet des eaux usĂ©es brutes d’une fosse septique dĂ©fectueuse peut Ă©galement provoquer l’eutrophisation des lacs.

Conclusion

En tant que propriĂ©taire d’une fosse septique, vous devez ĂȘtre conscient que votre systĂšme peut avoir des effets nĂ©fastes sur le cycle naturel de l’eau. Les eaux usĂ©es de votre fosse septique ne se terminent pas seulement dans la fosse septique. Au contraire, ils finissent par percoler dans le sol et trouveront leur chemin dans le cycle naturel de l’eau. Si vous nĂ©gligez votre installation septique, elle polluera les eaux souterraines, ce qui affectera finalement la qualitĂ© de l’eau dans le cycle et causera de nombreux problĂšmes. Par exemple, l’eutrophisation des lacs rĂ©duit considĂ©rablement leur qualitĂ© rĂ©crĂ©ative. La pollution des eaux souterraines peut Ă©galement entraĂźner la propagation de maladies d’origine hydrique. Pour Ă©viter tout cela, il est important de bien entretenir votre systĂšme septique en surveillant les produits que vous utilisez, en utilisant des additifs biologiques et en le pompant rĂ©guliĂšrement conformĂ©ment aux rĂ©glementations provinciales.

À propos de l'auteur

JEAN-SÉBASTIEN GAGNÉ

Président de Bio-Sol

Notre objectif est de vous offrir bien plus que les meilleurs produits du marché. Nous visons à vous vous outiller avec les connaissances nécessaires pour une gestion efficace des eaux usées.

DÉBUTEZ NOTRE ÉVALUATION EN LIGNE GRATUITE

Découvrez quels produits sont les mieux adaptés à vos besoins !

Vous pouvez nous contacter au 1-800-378-6132 (sans frais) ou cliquer sur le bouton qui suit pour accéder à notre évaluation gratuite en ligne.

OBTENEZ UNE SOUMISSION EN LIGNE