Blogue

Le guide québécois de la fosse septique, édition 2020

Une fosse septique est un système de traitement des eaux usées. Plus spécifiquement, une fosse septique est une composante d’une installation septique qui comprend normalement une fosse, des conduits et un champ d’épuration.

Photo d'une fosse septique au Québec

Les fosses septiques se trouvent habituellement à des endroits où il n’est pas possible de connecter la résidence au réseau d’égouts municipal. Si vous habitez à un endroit éloigné des services municipaux, il est fort possible que vous en ayez une.

Table des matières :

Introduction

Les eaux usées de la fosse septique sont traitées de façon physique et biologique.

Voici en plus de détails les différents processus :

La sédimentation

C’est le processus par lequel les particules en suspension qui se trouvent dans les eaux usées coulent et s’étendent au fond de la fosse septique.

La flottaison

À mesure que la boue se forme au fond de la fosse septique, les huiles et la graisse flotteront à la surface des eaux usées et formeront progressivement une couche d’écume. De plus, les bactéries décomposeront les matières organiques et des gaz comme le méthane peuvent être produits – ce qui ajoutera à la couche d’écume.

La décomposition en milieu anaérobie

C’est le processus par lequel les bactéries et les enzymes décomposent les matières organiques en absence d’oxygène.

Une fosse septique qui fonctionne correctement devrait être capable d’éliminer 25 à 35% de la demande biologique en oxygène (DBO5) et, au moins, 60% des déchets solides. À mesure que les solides forment la couche de boue et d’écume, le liquide clarifié est envoyé vers le champ d’épuration.

Mais comment pouvez-vous savoir si votre résidence est dotée d’une installation septique ou connectée au réseau d’égouts municipal ? Suivez ces 3 étapes toutes simples et vous en serez certain :

  1. La position de votre résidence est importante à prendre en considération. Les canalisations d’égouts sont assez dispendieuses à construire et à entretenir et c’est la raison pour laquelle elles sont installées seulement aux endroits où se trouve une large population. Si votre résidence est située en région éloignée ou à l’extérieur de la ville, il y a de fortes chances que vous ayez une installation septique.
  2. Inspectez votre propriété pour voir s’il y a des couvercles cylindriques ou une motte de terre inhabituelle à un endroit sur le terrain. C’est normalement un signe que la propriété est dotée d’une installation septique.
  3. Les frais liés au service d’égouts devraient être affichés sur votre compte de taxes municipal. Si vous y voyez ces frais, cela vous indiquera que vous êtes connectés au réseau d’égouts de la ville.

Comment fonctionnent les fosses septiques ?

Illustration d'une installation septique connectée à la plomberie

Les eaux usées proviennent des toilettes, des éviers et des autres drains de votre maison. Elles se dirigent jusqu’à la fosse septique en s’écoulant progressivement dans la tuyauterie. Cette fosse est spécialement conçue pour retenir les eaux usées suffisamment longtemps pour permettre aux solides de se déposer au fond (boue) et faire en sorte que les huiles et le gras remontent à la surface (écume). La couche d’écume aide à conserver la fosse septique étanche et cela aide les bactéries anaérobies à effectuer un meilleur travail de décomposition des matières organiques.

Il est recommandé de faire vidanger la fosse après quelques années puisque, si vous ne le faites pas, certains des solides pourraient pénétrer dans le champ d’épuration et occasionner un blocage. Au Québec, il est recommandé de faire vidanger les fosses septiques tous les 2 ans (à l’exception des résidences secondaires qui peuvent être vidangées aux 4 ans).

Même si c’est la fréquence recommandée, il se peut parfois que vous deviez la faire vidanger plus tôt en raison d’une trop grande quantité de matières inorganiques rejetées vers la fosse septique.

L’eau partiellement traitée passe de la fosse septique au champ d’épuration en empruntant un conduit d’évacuation. Cette eau est étendue par des tuyaux perforés dans la pierre concassée. Elle s’infiltre et percole ensuite dans le sol. Les microorganismes qui s’y trouvent éliminent ce qu’il reste d’éléments nocifs dans les eaux usées. L’eau traitée se rend peu à peu jusqu’aux eaux souterraines et retourne dans le cycle de l’eau.

Types de fosses septiques

Les fosses septiques peuvent être classifiées selon le type de matériau utilisé ou par leurs tailles. Voici les types de fosses septiques les plus fréquentes :

Les fosses septiques en béton

Les fosses septiques en béton sont les plus populaires parce qu’elles sont relativement peu dispendieuses et elles ne se détériorent pas rapidement. Elles sont normalement préfabriquées afin d’en faciliter l’installation sur place. Cependant, il est toujours possible de personnaliser la taille de la fosse septique pour répondre à vos besoins spécifiques.

Même si les fosses septiques en béton peuvent durer des décennies, elles peuvent aussi craquer – surtout si elles n’ont pas été installées correctement. Des études ont démontré qu’elles sont particulièrement sujettes à la corrosion. Les bactéries dans les fosses septiques produisent du sulfure d’hydrogène. Subséquemment, les bactéries de genre Thiobacillus convertissent le sulfure d’hydrogène en acide hydrosulfurique – ce qui corrode le béton.

Toutefois, les murs de béton sont normalement assez larges pour résister à la corrosion.

Problème fréquent : Les déflecteurs (murets intérieurs) se corrodent et tombent dans la fosse septique après une vingtaine d’années.

Les fosses septiques en polyéthylène

Les fosses septiques en polyéthylène sont plus légères que les fosses en béton et cela les rend faciles à transporter et à installer. Ces fosses septiques peuvent résister à la corrosion des gaz sans subir de détérioration.

Cependant, les fosses septiques en polyéthylène ont aussi leur faiblesse. Il est habituellement moins dispendieux de les transporter et de les installer, mais leur minceur les rend particulièrement vulnérables aux dommages structurels. Elles peuvent être facilement abimées si elles ne sont pas manipulées avec soin. Il faut faire attention aussi parce qu’elles peuvent craquer sous la pression.

Les fosses septiques en fibre de verre

Les fosses septiques en fibre de verre sont aussi très légères et elles sont donc faciles à transporter et à installer. Elles sont plus durables que les fosses septiques en polyéthylène et si elles ont un problème, elle ne devrait laisser qu’un peu d’eau s’infiltrer au lieu d’éclater.

Les fosses septiques en fibre de verre sont normalement conçues sur demande et si on considère en plus les coûts liés à l’exploitation de cette technologie, c’est un choix très dispendieux.

Que doit-on prendre en considération lorsqu’on choisit sa fosse septique ?

fosse septique avec couvercle noire

La taille de la fosse septique

La taille est déterminée par le nombre de chambres à coucher et le volume d’eau utilisée dans la maison.

Le matériau utilisé

Lorsque vient le temps de choisir le matériau utilisé, il n’y a pas un type de fosse septique qui convient à tous les besoins. Vous aurez besoin des conseils de l’ingénieur pour savoir le meilleur matériau en fonction de votre type de sol et d’autres facteurs importants.

Si la nappe phréatique est haute, par exemple, une fosse septique en béton serait un bon choix puisque les fosses septiques en polyéthylène et fibre de verre ont tendance à subir beaucoup plus l’influence d’un sol saturé d’eau.

Le type de sol

Le type de sol aura définitivement un impact sur le type d’installations septiques qui vous sera permis d’utiliser. Avant d’acheter une fosse septique, un ingénieur devra faire un test de percolation et vous fera des recommandations basées sur les résultats.

Les fosses pour les eaux grises (eaux ménagères)

Les fosses pour les eaux grises – aussi appelées fosses pour les eaux ménagères – ont beaucoup augmenté en popularité. Les eaux grises comprennent toutes les eaux sauf celles en provenance des toilettes et de la cuisine – qui sont appelées « eaux usées ».

En moyenne, les eaux grises représentent entre 50% et 80% du total des eaux en provenance des résidences.

Le code national de la plomberie du Canada (CSA B128) permet de recycler les eaux grises pour chasser l’eau des toilettes et aussi à les utiliser à des fins d’irrigation souterraine.

Dans la plupart des cas, cependant, les eaux grises sont dirigées vers un petit champ d’épuration et les eaux usées, vers une fosse de rétention. La fosse de rétention doit être vidangée périodiquement.

Les nouvelles eaux grises ne sont normalement pas aussi nocives que les eaux usées. La vitesse de décomposition des eaux grises est beaucoup plus élevée que celle des eaux usées. Par contre, si les eaux grises ne sont pas traitées en 24 heures, elles peuvent, elles aussi, devenir des « eaux usées ».

Les fosses pour les eaux usées (fosses de rétention)

Les fosses pour les eaux usées – aussi appelées fosses de rétention – ne doivent pas être confondues avec les fosses septiques. Ces dernières servent au traitement primaire des eaux usées en provenance des résidences. Les fosses de rétention, toutefois, servent seulement à conserver les eaux usées.

Contrairement aux fosses septiques qui possèdent un conduit de sortie, les fosses de rétention n’ont qu’un conduit d’entrée. Ainsi, les eaux usées s’y accumulent rapidement et elles nécessitent une vidange fréquente.

Les fosses de rétention sont normalement munies d’une alarme et d’un capteur afin d’avertir les propriétaires qu’il est temps de faire pomper les eaux usées de la fosse.

Le design des fosses septiques

accessoires pour fosse septique

Même si les fosses septiques peuvent être faites de polyéthylène ou de fibre de verre, le matériau le plus utilisé est le béton. La taille des fosses septiques varie beaucoup, mais les tailles les plus communes se situent entre 750 et 1,500 gallons. La taille optimale d’une fosse septique est déterminée principalement par le nombre de chambres à coucher de la résidence.

Avant qu’une fosse septique soit conçue et installée sur votre propriété, il est essentiel qu’un ingénieur qualifié effectue une évaluation approfondie. Cette évaluation est importante pour plusieurs raisons…

Par exemple, cela permettra de déterminer le type d’installation septique qui vous sera permis d’utiliser à l’endroit indiqué. Aussi, l’ingénieur identifiera s’il existe des faiblesses dans le sol afin trouvera un moyen d’y pallier dans le design de l’installation septique.

Cependant, cette évaluation est obligatoire seulement si vous installez un nouveau système. Si vous changez seulement votre fosse septique – parce que vous ajoutez une chambre à coucher par exemple – vous n’avez normalement besoin que d’un permis délivré par la municipalité.

À retenir : Choisir le bon matériau pour la fosse septique est vraiment très important parce que cela aura un impact sur le coût, mais aussi sur la longévité de la fosse.

Quel est le prix d’une fosse septique ?

Une installation septique standard coûte environ 7,500$. Cependant, le prix exact variera en fonction des matériaux utilisés, de la taille de la résidence et d’autres facteurs (incluant la qualité du sol récepteur).

La plupart des propriétaires dépensent entre 5,000$ et 12,500$ pour une installation septique standard. Par exemple, le prix d’une fosse septique de 1,050 gallons vous coûtera entre 3,000$ et 6,000$. Mais ces estimations sont pour des fosses septiques anaérobies qui sont utilisées comme traitement primaire…

Si l’ingénieur examine votre propriété et découvre que le sol est peu percolant ou que la nappe phréatique est élevée, vous devrez fort possiblement installer un système avancé. L’ajout d’un système avancé augmentera considérablement le prix de l’installation septique. Elle pourrait vous coûter finalement entre 15,000$ et 30,000$.

Voici quelques sites web qui pourrais vous intéresser…

Est-ce qu’une fosse septique peut être réparée ?

De petites fissures qui n’ont pas entraîné de fuites n’ont pas besoin d’être réparées, mais si la fosse septique fuit, il faut rapidement la réparer. La fosse septique doit être nettoyée et le contractant doit utiliser un matériau de remplissage pour réparer les fissures.

C’est extrêmement dangereux de pénétrer dans une fosse septique et seuls les travailleurs qualifiés devraient le faire. Mis à part les dangers physiques, les fosses septiques produisent des gaz dangereux. L’entrepreneur devrait avoir un équipement spécialisé et un habit de protection pour lui permettre de réparer la fosse septique.

Il arrive aussi que de dommages soient trop sévères pour être réparés et il est alors préférable de changer complètement la fosse septique.

Combien de couvercles devrait avoir une fosse septique ?

couvercle noir pour fosse septique

Presque toutes les fosses septiques ont deux couvercles. Ceux-ci sont normalement situés au-dessus des conduits d’entrée et de sortie. La forme, le matériau et la taille des couvercles peuvent varier dépendamment du type de fosse septique utilisée.

Les fosses septiques qui n’ont qu’un seul couvercle sont très rares. C’est possible si vous possédez une maison bâtie dans les années 1970 et que l’installation septique n’a toujours pas été changée.

Mais, c’est important de savoir que si vous voyez un seul couvercle au niveau du sol, cela ne veut pas dire nécessairement que la fosse n’a qu’un seul couvercle. L’autre couvercle doit être fort probablement enterré quelques pieds plus loin et vous devrez creuser pour y accéder.

La plupart des couvercles de fosses septiques sont faits en béton. Les couvercles en polyéthylène et en fibre de verre sont habituellement moins résistants et peuvent briser rapidement.

Un couvercle de fosse septique coûte entre 100$ et 200$. Vous pouvez en acheter à la quincaillerie, mais assurez-vous d’acheter un couvercle ayant les mêmes dimensions que celui que vous désirez remplacer. Vous pouvez aussi acheter un couvercle de remplacement directement du contractant qui a posé votre installation septique.

Comment peut-on trouver un couvercle de fosse septique enterré ?

Une excavation peu profonde devrait pouvoir révéler où se trouve le couvercle parce que la fosse septique n’est normalement pas très profonde.

Mais, avant de creuser autour pour le trouver, consulter le plan de votre certificat de localisation. Habituellement, ces plans peuvent déterminer exactement où se trouvent les différents éléments de votre installation septique.  Vous pouvez aussi suivre les étapes mentionnées dans cet article.

À quoi sert une cheminée de fosse septique ?

cheminée profonde de fosse septique

Ce qu’on appelle une « cheminée » est une extension cylindrique permettant d’accéder à la fosse septique. Cette rallonge est normalement quelques pieds de large et il faut ajouter un couvercle au-dessus d’elle pour éviter les accidents. Les fosses septiques très profondes devraient avoir des cheminées plus larges afin de permettre aux vidangeurs d’y descendre facilement leur boyau.

L’ajout de cheminées facilite la vidange puisqu’on n’a plus besoin de déterrer chaque fois qu’on veut accéder à la fosse septique.

Si cela vous intéresse, vous pouvez suivre les étapes suivantes en installer :

  • Localisez la fosse septique et déterrez jusqu’aux couvercles pour les enlever.
  • Placez la cheminée autour de l’ouverture. Celle-ci devrait être suffisamment grande pour atteindre la surface et assez large pour éviter qu’elle ne tombe dans la fosse septique.
  • Replacez la terre tout autour pour la solidifier et placer correctement le couvercle allant au-dessus de la cheminée.
  • À noter : Évitez de faire tomber de la terre dans la fosse septique !

Est-ce qu’il est nécessaire d’avoir un préfiltre pour fosse septique ?

Dans un scénario idéal, seulement les eaux usées devraient être rejetées vers l’installation septique. Dans un tel cas, les bactéries décomposeraient facilement les déchets organiques. L’eau serait ensuite acheminée vers le conduit d’évacuation menant au champ d’épuration sans qu’on ait besoin de la filtrer.

Toutefois, les ménages rejettent en habituellement toutes sortes de débris et de substances vers la fosse septique. La plupart du temps, on le fait inconsciemment. Au fur et à mesure que la couche de boue se forme, certains de ces débris peuvent être évacués vers le champ d’épuration.

L’utilisation d’un préfiltre pour fosse septique peut réduire les chances que ces débris se rendent jusqu’au champ d’épuration et le colmate peu à peu.

Quand doit-on nettoyer un préfiltre pour fosse septique ?

Les préfiltres pour fosse septique être nettoyé deux fois par année – avant et après l’hiver.

Pour le nettoyer, retirez-le et utilisez la pression de l’eau de votre arrosoir. Assurez-vous de tenir le filtre au-dessus de l’ouverture de la première section de votre fosse septique – autrement, les débris risquent de se retrouver à nouveau pris dans le filtre ou d’être évacués directement vers le champ d’épuration. Une fois que le filtre est nettoyé, replacez-le en position.

Attention : Négligez de nettoyer un préfiltre fréquemment peut bloquer le flux d’eau acheminé vers le champ d’épuration et occasionner des problèmes de refoulements.

Quelle taille de fosse septique devrais-je choisir ?

Référez-vous au tableau ci-dessous pour découvrir la taille recommandée en fonction du nombre de chambres à coucher.

Nombre de chambres à coucher Volume total (en gallons)
 1 à 3 750*
4 850*
5 et 6 1,050 à 1,500*

* Optez pour une plus grande fosse septique si vous prévoyez ajouter une chambre à coucher. Nous recommandons : 1,050 gallons pour 4 chambres; 1,250 gallons pour 5 chambres et 1,500 gallons pour 6 chambres.

Que doit-on éviter lorsqu’on a une fosse septique ?

Les fosses septiques nécessitent l’action des bactéries et des enzymes pour fonctionner de façon optimale. Les enzymes décomposent les déchets organiques en plus petites molécules et les bactéries peuvent ensuite s’en nourrir. Ce processus permet aux déchets organiques de se liquéfier.

Le Gouvernement du Canada recommande à tous les propriétaires d’installation septique d’éviter tout produit menaçant les bactéries qui se trouvent dans les fosses septiques.

Il ne faut d’ailleurs pas confondre la toilette avec la poubelle !

Voici une courte liste de produits à éviter :

  • Le papier de toilette épais et résistant
  • Les gels nettoyants pour cuvette
  • Les papiers-mouchoirs
  • Les comprimés de chlore
  • Les mégots de cigarettes
  • Les tampons et les serviettes sanitaires
  • Les lingettes humides pour bébé
  • Les condoms de latex
  • La litière pour chat
  • Les médicaments expirés
  • Les désinfectants et savons antibactériens
  • Le marc de café
  • La nourriture broyée
  • Le gras, l’huile et la graisse
  • Les cosmétiques
  • Les assouplissants liquides
  • La peinture
  • Les déboucheurs de drain
  • L’antigel, les pesticides et les herbicides
  • Les produits contenant du phosphate (certains détergents)
Image du livre Les règles d'or pour avoir une fosse septique qui dure longtemps

GRATUIT : Jean-Sébastien Gagné, président de Bio-Sol, a écrit un livre dans lequel il aborde, un par un, tous les produits à éviter lorsqu’on a une installation septique. Au total, 30 produits à éviter, par quoi les remplacer et aussi de bonnes pratiques pour garder son installation septique longtemps ! Vous pouvez le télécharger gratuitement ici : CLIQUEZ ICI

Qu’est-ce qu’un niveau d’eau normal dans une fosse septique ?

Lorsque la fosse septique fonctionne normalement, le niveau d’eau devrait se maintenir à la hauteur du conduit d’évacuation (le tuyau de sortie du champ d’épuration). En moyenne, le liquide devrait se trouver à environ 12 pouces de la paroi supérieure de la fosse septique.

Si le niveau d’eau augmente et se trouve au-dessus du conduit d’évacuation, cela signifie que le champ d’épuration est saturé ou bloqué et qu’il faut régler le problème rapidement pour éviter des débordements.

Comment puis-je savoir si ma fosse septique ne fonctionne plus correctement ?

Un terrain humide, spongieux ou une herbe anormalement longue

Cela se produit normalement lorsque les eaux usées ne parviennent plus à pénétrer dans le sol au niveau du champ d’épuration ou du puisard. Les eaux usées, sous pression, remontent à la surface. Le terrain peut devenir plus humide et plus spongieux. Les eaux usées, riches en nutriments, peuvent aussi engraisser la pelouse et faire en sorte que l’herbe devient anormalement longue à cet endroit.

Des odeurs de fosse septique

Une fosse septique pleine ou un champ d’épuration qui ne fonctionne plus correctement peut occasionner des odeurs de fosse septique. Si les odeurs apparaissent durant l’hiver, il se pourrait que ce soit tout simplement parce que l’évent du toit est bloqué par la neige.

Autrement, le meilleur moyen d’enrayer les odeurs de fosse septique est de les traiter à la source avec des additifs biologiques.

Un écoulement lent dans les renvois

Si l’eau s’écoule lentement dans les renvois, il se peut qu’un tuyau soit colmaté dans la plomberie de la maison.

Autrement, il est aussi possible que le colmatage se situe au niveau de la fosse septique ou du champ d’épuration (puisard aussi).

Un débordement d’eaux usées

Les eaux usées de la fosse septique peuvent déborder à plusieurs endroits : sur le terrain, par les couvercles, dans la maison…

C’est très désagréable, mais il arrive parfois que les eaux usées débordent par les renvois de la maison – habituellement ceux du sous-sol. Lorsque le champ d’épuration (puisard aussi) est saturé ou colmaté, les eaux usées s’évacuent par l’endroit lui procurant le moins de résistance. Si vous n’avez pas de clapet antiretour et que votre fosse septique est basse, il se peut que ce soit dans la maison.

Comment savoir s’il n’y a pas trop de boue et d’écume dans ma fosse septique ?

Le premier compartiment d’une fosse septique nécessite un espace de décantation. Cela permet aux solides qui sont transportés par les eaux usées de remonter à la surface ou de couler au fond.

Au cours de ce processus, les niveaux de boue et d’écume augmentent. Cela réduit l’espace de décantation et, par conséquent, le temps que les eaux usées passent dans le premier compartiment. Les eaux usées sont alors moins bien traitées lorsqu’elles atteignent le champ d’épuration.

De plus, si l’écume s’accumule beaucoup, on peut se retrouver avec des problèmes de colmatage à l’entrée de la fosse septique.

Est-ce possible de construire soi-même son installation septique ?

excavation installation septique

Construire une installation septique nécessite des procédés complexes et vous aurez besoin de l’aide d’un entrepreneur qualifié. La compagnie à laquelle vous accorderez le contrat s’assurera que l’installation septique sera construite en bonne et due forme et qu’elles respectent les normes du MELCC.

Proprement dit, les propriétaires québécois n’ont pas le droit de construire eux-mêmes leur installation septique.

Un ingénieur doit effectuer une inspection et un test de percolation en autres choses. L’ingénieur vous recommandera un type d’installation septique ainsi que les paramètres nécessaires pour qu’elle soit construite correctement sur votre propriété.

Toutefois, si vous remplacez ou réparez seulement votre fosse septique, cette évaluation ne sera pas nécessaire. Vous aurez besoin d’un permis de votre municipalité pour effectuer les travaux, puis vous pourrez contacter une compagnie d’excavation qui offre ce service.

Conclusion

Si vous avez une fosse septique sur votre propriété, assurez-vous d’en prendre soin. Bien entretenue, elle fonctionnera longtemps sans que vous ayez à vous inquiétez des problèmes fréquents de fosse septique. Cependant, une fosse septique négligée vous causera bien des maux de tête (débordements, écoulement lent, odeurs, etc.).

Si vous évitez de rejeter des produits néfastes aux bactéries, que vous vidangez votre fosse septique au besoin, que vous faites attention de ne pas causer une surcharge hydraulique et que vous l’entretenez seulement avec des additifs biologiques, votre fosse septique fonctionnera très longtemps !

Voici quelques points intéressants à retenir :

  • Le but principal de la fosse septique est de permettre de séparer les matières solides des eaux usées par des processus physiques et biologiques.
  • Les matériaux utilisés pour fabriquer des fosses septiques sont le béton, le polyéthylène et la fibre de verre.
  • La taille de la fosse septique est déterminée par le nombre de chambres à coucher.
  • Les coûts liés à l’achat et à l’installation d’une fosse septique varient en fonction de la taille et des matériaux utilisés. Pour une fosse septique de 1,050 gallons, le prix se situera entre 3,000 et 6,000$.
  • Les coûts d’une installation septique varient énormément en fonction des besoins de chaque propriété (système standard = entre 5000$ et 12,500$, système avancé = entre 15,000$ à 30,000$).
  • Au Québec, les fosses septiques doivent être vidangées tous les deux ans (à l’exception des résidences secondaires).
Facebooktwitter

Faites notre évaluation gratuite en ligne dès maintenant

Découvrez les produits les mieux adaptés à vos besoins !

CLIQUEZ ICI

© 2020 Bio-Sol